Browsing Tag

japon

Culture, Voyages

Les perles du Franponais

Lors de mon voyage à Tokyo en avril dernier, j’ai découvert une curieuse langue dont j’ignorais l’existence, le Franponais.

Les Japonais, fascinés par l’image romantique de Paris et par l’élégance à la française aiment beaucoup créer des marques avec des mots français. Même si cela part d’une bonne intention, le problème est qu’ils ne maitrisent pas forcément la langue et le résultat est donc plus ou moins bien traduit.

Parfois ça ne veut rien dire du tout, parfois les contresens peuvent provoquer aux visiteurs francophones des fous rires en pleine rue qui doivent laisser perplexes bien des passants japonais.

petitpet

En tout cas, ce phénomène est assez fascinant quand on est francophone au Japon et c’est un vrai plaisir de chercher ces petites perles. En vous baladant dans les quartiers commerçants, vous n’avez pas fini de rire, c’est un plaisir de chaque instant.

Voici une sélection des perles du Fraponais.
Lire la suite

Voyages

Tokyo Trip: 10 jours à Tokyo

Me voilà de retour après 10 jours à Tokyo. Alors le Japon, c’était comment? Et bien je vais vous raconter!

Tout d’abord, il faut savoir que Tokyo est de prime abord une ville assez moche. C’est normal, tout a été détruit pendant la guerre et reconstruit tant bien que mal ensuite. La capitale nippone a été conçue pour être pratique avant d’être jolie. Il ne faut donc pas s’attendre à être ébloui.

Mais Tokyo, c’est à mon avis, la plus belle des villes moches. Et ce, surtout pendant la période des cerisiers en fleurs qui habillent la ville d’une certaine grâce fin mars-début avril. Les japonais vivent pleinement ces quelques jours appelés l’Hanami (littéralement, « regarder les fleurs ») , en allant pique-niquer en famille ou amis sous les cerisiers en fleurs.

naka

En 10 jours, j’aurai eu le temps de sortir de la ville et de visiter d’autres spots touristiques japonais mais j’ai choisi de prendre le temps de découvrir la capitale. Et franchement, il y a tellement à faire que je ne me suis pas ennuyée. Récit de 10 jours dans la capitale nippone.

Lire la suite

Voyages

2015, destination Japon

J’ai décidé il y a peu que 2015 serait l’année d’un grand voyage. J’ai des fourmis dans les pattes, j’ai envie de dépaysement total, d’aller quelque part où je n’ai jamais été avant. Alors, pourquoi pas l’Asie? Là pour le coup, je serai vraiment dans un autre monde!

Après moult tergiversations entre le Vietnam, la Thaïlande, Bali et autres pays exotiques, je me suis enfin décidé : 2015 sera l’année de la découverte du Japon pour Yulbaba!

tokyo_cerisiers

J’ai prévu de voyager en avril. Ça tombe très bien, c’est la saison de la floraison des cerisiers, qui est apparemment magnifique à voir. C’était un signe. Reste plus qu’à organiser tout ça. Lire la suite

Food

Sanukiya, interlude japonaise à Paris

Si vous aimez le Japon et ses spécialités culinaires, voici une bonne adresse à Paris : Sanukiya. Situé dans le 1er arrondissement, près du métro pyramides, cette cantine typiquement japonaise sert des udons, nouilles japonaises à base de farine de blé que l’on trempe dans un bouillon assaisonné.

sanikuya

Je ne connais forcement bien la cuisine japonaise qui pour moi, se limitait aux sushis, sashimis et autres brochettes que l’on trouve dans tous les pseudos restaurants japonais qui poussent un peu partout. N’ayant jamais eu un goût très prononcé pour le poisson, encore moins quand il est cru, la cuisine japonaise n’était à priori pas ma tasse de saké. Mais n’ayant jamais peur d’ouvrir les volets de ma perception, j’ai demandé à une amie fan du Japon de m’emmener dans un vrai restaurant japonais. Elle m’a donc fait découvrir Sanukiya. Lire la suite

Culture, Littérature & théatre

J’ai commencé mon Kakebo ou mon premier échec de 2012

Pourquoi un Kakebo?
Je ne fais pas mes comptes. Je ne les ai jamais fait, ça m’ennuie. Je préfère vivre sur le fil en équilibrant mon budget au fur et à mesure en fonction du besoin. Je regarde vaguement ce que je gagne, ce que je paie pour mon loyer et les factures, et le reste, c’est une potentielle réserve à dépenser en paire de bottes.
Tout ça est très aléatoire, je ne sais jamais vraiment ce qu’il me reste sur mon compte. Je préfère jouer à l’autruche et me cacher les yeux en croisant les doigts pour qu’il n’y ai pas d’accident. En général, ça passe car je ne fais pas de folie. Mais il suffit que je croise le chemin d’un joli sac en cuir ou d’une magnifique paire d’escarpins pour que tout cet équilibre s’effondre.
Pourquoi? Parce que je ne compte pas. Ça serai plus reposant de le faire, c’est sur, et ça m’éviterai d’avoir des palpitation à chaque consultation de mon compte en ligne. C’est pourquoi, pour 2012, j’ai commencé un Kakebo.