Cinéma, Culture

Under the skin, Scarlett divine alien

Aussi étrange et mystérieux que son affiche digne d’un film de SF des années 70, Under the skin nous emmène dans le voyage envoutant d’une extra-terrestre sur Terre.

under-the-skin-une

Dans ce film britannique de Jonathan Glazer, nous suivons les pérégrinations mystérieuses d’une extra terrestre qui a pris la forme d’une humaine et qui chasse les hommes sur les routes d’Ecosse. Cette alien sexy est jouée par la belle Scarlett Johansson.

Un rêve étrange et sensuel

Au début, on ne sait pas où l’on est. Un homme en moto vient récupérer une femme inanimée dans un ravin et l’emmene dans un espace entierement blanc. Scarlett Johansson, entièrement nue, vient récupérer ses vêtements pour s’en vêtir. Commence alors les pérégrinations de cette créature à la recherche d’hommes à piéger, telle une mante religieuse.

under_the_skin-1Au volant de son camion, elle séduit les hommes sans difficulté et les ramène avec elle dans une maison ou un appartement en ruine.

Cette étrange séductrice les entraine alors dans une surface liquide et noire où ils disparaissent à jamais. Les personnages meurent dans une masse noire, sans que l’on sache vraiment ce qu’elle représente. « C’est comme dans un rêve » dit l’un deux. Ou plutot un cauchemar dont l’on ne se reveille pas.

under-the-skin-2Le piege est rodé, l’histoire se répete. Les hommes se suivent et leurs morts se ressemblent.

Mais cet être venu d’ailleurs peut il ressentir des émotions? alors qu’elle effectuait son rituel comme un bon soldat, sans aucun sentiment, elle fini par douter et peut etre à ressentir des émotions. En tout cas, elle se retrouve face à elle-même et refuse de continuer ce jeu morbide.

Sublissime Scarlett

Oscillant sans cesse entre blockbusters et films arty, Scarlett Johansson étonne dans ce rôle étrange de mante religieuse. Brune dans ce film, elle n’en est pas moins sublime et envoutante.

Le corps de Scarlett est au coeur du film. On la voit très souvent nue, sans artifice, toute en forme et en rondeur. Il y a clairement dans ce film un coté narcissique, et l’héroine passe beaucoup de temps à se regarder et à se déshabiller face à un miroir pour s’observer. Cela s’explique surement dans une volonté de mettre son âme à nue. C’est un film sur les apparences, qui montre qu’on n’est pas forcément ce que l’on expose, qu’il y a autre chose, sous la peau.

underscarlettUn film arty et esthétique

Under the skin est un film d’art qui mèle une image d’un esthétisme hypnotique et l’histoire troublante d’une héroïne qui prend conscience de sa monstruosité. C’est un film arty, radical et expérimental.

Le réalisateur tente des expériences de cinéma, les images sont innovantes et esthétiques. C’est quelque chose que l’on n’a jamais vu au cinéma.

under_the_skinCela donne des scènes atypiques très belles mais qui pourront en décourager plus d’un s’ils ne sont pas sensibles à cette esthétique.

Under the skin, un film plastique et atypique

Ce film est atypique sur de nombreux points. Ca n’est pas le genre de film que l’on a l’habitude de voir. Le scenario n’est pas très explicite, il y a beaucoup de mystères dont on ne nous donnera pas la clé. Beaucoup de scènes sont justes belles mais ne semblent mener à rien.

Under the skin séduira certains par sa beauté et en ennuiera beaucoup d’autres qui trouveront le film répétitif et sans queue ni tête.

Néanmoins, les images de ce film sont troublantes et restent longtemps dans la mémoire. Pour profiter d’Under the skin, il ne faut pas trop en dire et laisser tout son mystère au film.

under the skin

 

Previous Post Next Post

1 Comment

  • Reply auroreinparis 1 juillet 2014 at 22:23

    Le côté  » sans queue ni tête » que j’avais bien perçu dans la bande annonce ne m’a pas encouragée à aller le voir au cinéma, et ta critique me conforte, ce n’est pas un film pour moi. Les expérience  » arty » au ciné ont tendant à m’ennuyer si ce n’est pas un format court.

  • Leave a Reply

    Shares