Cinéma, Culture

« Nous York », mais sans nous

Critique film : Nous York Critique film : Nous York de Géraldine Nakache

3 ans après Tout ce qui brille, la sympathique Géraldine Nakache signe son deuxième film Nous York, qui comme son nom l’indique se passe aux Etats-Unis d’Amérique, genre trop la classe internationale.

Michaël (Manu  Payet), Nabil (Nader Boussandel) et Sylvain (Baptiste Lecaplain), trois trentenaires de Nanterre, débarquent à New-York par surprise à l’occasion de l’anniversaire de Samia (Leïla Bekhti), leur amie d’enfance. C’est Gabrielle (Géraldine Nakache), elle aussi une amie de toujours qui a tout organisé. Les deux copines ont quitté leur cité depuis deux ans pour tenter leurs chances aux États-Unis. Samia est l’assistante personnelle d’une célèbre comédienne avec qui elle partage un sublime appartement. Gabrielle, quant à elle, travaille dans une maison de retraite où elle a lié une relation tendre avec Mme Hazan, une française placée ici par ses enfants.Transposés à New-York, les liens étroits tissés depuis toujours prennent un relief particulier, au rythme des péripéties de leur séjour, du quotidien new-yorkais des deux amies et de la découverte de la ville culte…

J’attendais avec impatience cette comédie qui semblait être plutôt amusante et attachante d’après la bande annonce. Les acteurs se connaissent dans la vie, s’apprécient et  forment une vraie bande à la ville. On a envie de les accompagner dans leurs aventures à New York, cette ville qui nous fait tous rêver.

Critique film : Nous York

On est trop une bande de potes qu’on s’aime trop pour de vrai dans la vraie vie

Malheureusement, à trop attendre, on est forcément déçu car le film ne suit pas. On ressent bien la complicité entre les acteurs, leur envie de jouer ensemble mais au niveau du scénario, de l’histoire, on tourne rapidement dans le vide. On sourit parfois sans jamais vraiment rire, on s’ennuie même un peu. Certaines scènes frisent le ridicule comme la mort de Madame Hazan, Marthe Villalonga (désolée pour le Spoiler), alors qu’elle pétait la forme la veille en dansant et chantant des chansons de Diam’s.

Critique film : Nous York

C’est certainement la seule occasion que j’aurai de caser une photo de Marthe Villalonga sur ce blog alors j’en profite

Clairement, on sent la bande de copains qui avait envie de se faire plaisir en partant tous ensemble à New York pour quelques temps. On est content pour eux mais le spectateur reste étranger à leurs histoires, sans vraiment grand intérêt. Nous york, c’est rien de plus qu’un film de vacances d’une bande de potes partis s’éclater à NY. C’est sympa pour ceux qui y étaient et très ennuyeux pour les autres. Encore heureux, on échappera à la soirée diapo.

Previous Post Next Post

7 Comments

  • Reply Corinne (Couleur Café) 6 novembre 2012 at 08:27

    C’est la deuxième critique négative que je lis sur le film en deux jours ! C’est dommage, j’ai vraiment aimé « Tout ce qui brille » aussi 🙁

    • Reply Yulia Baba 1 décembre 2012 at 16:14

      C’est un peu le même style que tout ce qui brille, en moins drole. Mais justement, c’est un peu trop la même histoire mais à NY, pas beaucoup de nouveautés…

  • Reply agrippine 6 novembre 2012 at 10:24

    au début je voulais y aller.
    puis j’ai vu tout ce qui brille hier.
    puis j’ai lu le résumé ce matin.
    et j’ai trouvé qu’on repartait un peu sur les memes bases non?
    memes acteurs; jouent encore…
    avec une copine dans le milieu branché, et l’autre plus terre à terre…
    bref, tu viens de confirmer que je n’irais pas le voir..
    merci !
    bizz

    • Reply Yulia Baba 6 novembre 2012 at 10:49

      Effectivement, ça pourrait être la suite de tout ce qui brille, le modèle est exactement le même: les deux copines inséparables qui finissent par s’éloigner, celle qui a les pieds sur terre et celle qui est attirée par la lumière. C’est la même chose, mais à NY!

  • Reply Sylvie, Enfin moi 6 novembre 2012 at 10:57

    je vois que les avis sont unanimes… Ne pas y aller…
    Bises

    • Reply Yulia Baba 1 décembre 2012 at 16:13

      Attendre qu’il passe à la télé, c’est pas mal 🙂

  • Reply Rétrospective 2012 - YULBABA YULBABA 8 janvier 2013 at 07:07

    […] les OVNIS (Les bêtes du sud sauvages, Take shelter, Cosmopolis…) et les nanards (Nous york, Mais qui a re-tué Pamela Rose…) , mais toujours avec autant de plaisir.Le must cette année […]

  • Leave a Reply

    Shares