Cinéma, Culture

Mistress America

Si Woody Allen avait aujourd’hui 30 ans de moins, il serait Noah Baumbach. On retrouve complètement l’esprit de ses comédies new yorkaises, urbaines et satiriques dans les films de ce réalisateur, auteur de Frances Ha et While we’re young. Dans Mistress America, son dernier film, il tourne à nouveau avec son actrice fétiche Greta Gerwig, déjà à l’affiche dans le très réussi Frances Ha.

mistress america
Déjà séduite par ses précédents films, je n’ai pas été déçue par Mistress America, une délirante et intelligente comédie indépendante et urbaine sur la relation entre deux jeunes femmes à New york.

Étudiante en première année dans une université de New York, Tracy (Lola Kirke) se sent seule : elle ne fait ni les rencontres exaltantes auxquelles elle s’attendait, ni ne mène la vie urbaine trépidante à laquelle elle aspirait. Jusqu’au jour où elle est accueillie par sa future demi-soeur Brooke (Greta Gerwig), New-Yorkaise pure et dure habitant à Times Square. Séduite par les extravagances de Brooke, Tracy découvre enfin le Manhattan dont elle rêvait…

mistress america

Mistress America est une comédie urbaine pétillante. Elle se déroule entre Manhattan et la banlieue chic où les deux héroïnes partent dans un road trip burlesque et délirant à la rencontre d’un couple de vieux amis.

Le film repose en grande partie sur la personnalité si attachante du personnage de Greta Gerwig, trentenaire new yorkaise, rêveuse et fofolle, complètement déconnectée de la réalité et égocentrique, mais tellement sympathique. Elle devient la muse de la jeune Tracy, jeune écrivaine en mal d’inspiration, qui s’inspire pour son roman de la vie de cette excentrique loseuse.

mistress america

Très porté sur les dialogues et les échanges entre les comédiens, le film peut paraître un peu bavard au départ mais on rentre vite dans l’univers de ces deux héroïnes drôles et touchantes.

La scène finale de la confrontation de Brooke avec son ancienne meilleure amie dans leur splendide maison, où tous les acteurs sont alors réunis autour d’elles de manière très théâtrale est très réussie. Les acteurs sont tous excellents et drôles, c’est un véritable plaisir de les observer évoluer dans cette scène finale où tout part dans tous les sens, véritable apogée du comique burlesque du duo Baumbach/Gerwig.

mistress america

Comédie dramatique américaine de Noah Baumbach avec Greta Gerwig, Lola Kirke et Matthew Shear

mistress america

Previous Post Next Post

2 Comments

  • Reply auroreinparis 9 janvier 2016 at 18:06

    Je n’ai vraiment pas réussi à rentrer dedans, il est sympa mais m’a semblé super creux 🙁

    • Reply Yulia Baba 9 janvier 2016 at 19:36

      L’histoire n’est pas dingue en effet. Le charme du film repose surtout sur la personnalité de Brooke. Donc si tu n’adhère pas, je comprend qu’il soit difficile de rentrer dedans. Dommage!

    Leave a Reply

    Shares