Culture, Littérature & théatre

3 destins de femme en 3 BD: Kiki de Montparnasse, Olympe de Gouges et Polina

Ce mois-ci, les lectures du mois sont consacrées à la BD. J’ai eu la très bonne idée de m’inscrire il y a quelques temps à la médiathèque de ma ville (mais pourquoi ne l’ais je jamais fait avant?) et depuis, le culture s’offre à moi et je peux vous certifier que j’en profite. Ce merveilleux endroit possède un rayon BD absolument immense, ce qui me permet de me plonger avec delectation dans tous ces albums que j’ai eu tendance ces dernières années à négliger.

En travaillant donc à rattraper mon retard bédéiesque, je suis tombée sur quelques perles dont j’aimerai vous parler aujourd’hui. Mes trois coups de coeurs BD sont 3 destins de femme: Kiki de Montparnasse, Olympe de Gouges et Polina.

Kiki de Montparnasse

Kiki de Montparnasse

3 femmes au destin extraordinaire, 3 romans graphiques, 3 BD à ne pas manquer.

Kiki de Montparnasse, de Catel et Bocquet

 

Kiki de Montparnasse

Ce roman graphique en noir et blanc raconte l’histoire de l’égérie des années folles: kiki de Montparnasse. Bien que je ne connaisse que très peu ce personnage, son surnom m’avait toujours intriguée et amusée. Cette jeune provinciale née en 1901 est montée à Paris pendant la première guerre mondiale. Elle rencontre alors quelques artistes et devient modèle pour gagner sa vie.

De fil en aiguille, elle devient « la Reine de Montparnasse » pendant l’entre deux guerre, cotoie les plus grands, devient à la fois muse, chanteuse et peintre avant de connaitre les déboires de la drogue et de l’alcool.

Kiki de Montparnasse

Cette vie extraordinaire et sulfureuse fait donc l’objet de ce roman graphique et est passionnante de bout en bout. On y découvre le Paris des années 20, la vie des artistes de cette époque. On y croise Picasso, Man Ray, les suréalistes. L’histoire est drole et donne envie de se plonger dans l’univers artistique des années folles.

Kiki de Montparnasse

La vraie Kiki de Montparnasse

 

Kiki de Montparnasse

Kiki de Montparnasse photographiée par Man Ray en 1924

C’est mon coup de coeur BD du moment!

 

Olympe de Gouges, de Catel et Bocquet (on prend les mêmes et on recommence)

 

Olympe de Gouges

Olympe de Gouges

On ne change pas une équipe qui gagne. J’ai adoré Kiki alors j’ai continué dans la série roman graphique autobiographique avec cette fois ci, la révolutionnaire et féministe Olympe de Gouges.

Mariée et mère à 18 ans, veuve aussitôt après, Marie Gouzes décide ensuite de vivre librement. Elle se fera désormais appeler Olympe de Gouges. Femme de lettres, fille des Lumières, libertine et républicaine, Olympe a côtoyé Voltaire, Rousseau, Mirabeau, Robespierre… En 1791, quand elle rédige la Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne, Olympe demande l’égalité entre les sexes et le droit de vote. Elle est considérée comme la première féministe.

Olympe de Gouges

Olympe de Gouges

Cette BD historique assez imposante (400 pages) se dévore car elle est bourée d’anecdotes sur la petite et la grande Histoire. On s’amuse en apprenant l’histoire de France et des femmes.

 

Olympe de Gouges

Olympe de Gouges

Polina, de Bastien Vives

 

Grand prix de la critique BD 2012 et dBD Awards 2012 du meilleur dessin, Polina est l’histoire d’une jeune danseuse russe et de la rencontre avec son mentor. Le livre est inspirée de la vie de la danseuse Polina Semionova.

Polina

Polina de Bastien Vives

 

Polina Semionova, l’inspiratrice (Photo: Melissa Uruchurtu ©)

Poussée par sa maman, Polina intègre très jeune une prestigieuse école de danse dirigée par le Pr Bojinski puis le « théâtre » et enfin une troupe de danse moderne avec son petit ami. On suit l’évolution de Polina, aussi bien artistique que personnelle.

Il ne s’agit pas exclusivement d’un livre sur la danse mais plus sur l’apprentissage de l’art et sur les relations fortes entre un professeur et son élève.

Polina de Bastien Vives

Le trait du dessin est plus particulier, il m’a fallu un peu de temps pour m’habituer. Il s’agit parfois plus d’esquisses que de dessins réalistes mais le tout est très esthétique et poétique.

 

Et vous, quels sont vos coups de coeur BD? Quelles sont vos incoutournables ? N’hésitez pas à me conseiller maintenant que j’ai ouvert la malle aux trésors, j’ai envie de tout découvrir!

J’attends vos idées! merci!

 

Previous Post Next Post

9 Comments

  • Reply My Little Discoveries 15 mars 2013 at 10:15

    Comme toi j’ai découvert l’univers de la BD sur le tard et je ne regrette pas!! Tu peux aller voir mes coups de coeur dans la rubrique Culture-Livres du blog, je te conseille notamment Maus, le Photographe ou encore les BDs d’Etienne Davodeau.
    Et aujourd’hui sur le blog je donne un bon plan pour recevoir une BD gratuite! ;o)

  • Reply tanned@economie 13 avril 2013 at 19:43

    Merci pour ces recommendations bande dessinée!
    Les deux premières me tentent particulièrement! Le trait de la troisième est effectivement particulier.
    Malheureusement je n’ai pas de recommendations à vous faire en retour, cela fait longtemps que je n’ai pas lu une bande dessinée et qui plus est une nouvelle et/ou originale!

  • Reply stephane@moins depenser 16 avril 2013 at 22:27

    merci beaucoup pour ce partage, j’aime bien votre sélection de bande dessinée.

  • Reply sté@geste ecolo 17 avril 2013 at 20:51

    Merci pour la découverte !

  • Reply Islandia 20 mai 2013 at 20:22

    Bonjour,
    Merci pour ces belles recommandations concernant notre condition de femme (hihi).
    Oui c’est vrai que c’est important de rappeler qu’il y a de beaux destins au féminin. Ca donne envie de découvrir les bd en question.
    Merci encore et à bientôt,
    Islandia (une nouvelle sur Hellocoton)
    ps: merci d’annuler le commentaire précédent

    • Reply Yulia Baba 20 mai 2013 at 23:14

      Bienvenue à toi Islandia et à bientot

    Leave a Reply

    Shares