Cinéma, Culture

How I live now, apocalypse romantique

Ne vous fiez pas à l’affiche girly et romantique de ce film. How I live now n’est pas une bluette pour adolescentes mais un film d’anticipation dans lequel une jeune fille paumée doit faire face à l’éclatement de la troisième guerre mondiale.

How-I-Live-Now1

Ce drame qui se déroule dans la campagne anglaise a été réalisé par le britannique, Kevin Macdonald, auteur du dernier roi d’Ecosse. Ce qui intéressant dans How I live now, est que ce film aborde le thème de la guerre, non pas d’un point de vue politique mais à travers les yeux de ceux qui en subissent les conséquences. 

Première partie: la parenthèse enchantée

Daisy est une adolescente new-yorkaise, névrosée et renfermée à cause de la mort de sa mère. Elle est envoyée par son père en vacances chez ses cousins anglais, dans un charment cottage campagnard loin de tout. D’abord renfrognée, elle se laisse amadouer par cette gentille tribu d’enfants, Eddie, l’aîné de son âge, qui ne la laisse pas insensible, Isaac, le second, petit rigolo à lunettes et Piper, la petite dernière.

how-i-live-now-casting

Entre ses enfants, il règne une atmosphère joyeuse de colonie de vacances. On va pêcher, se baigner, dormir à la belle étoile. C’est le temps de l’insouciance et des premiers amours entre Daisy et Eddie.

daisy

Mais en toile de fond, on sent bien que quelque chose se trame, même si cela est secondaire, car on vit l’histoire à travers les yeux de Daisy, qui ne se rend pas forcément compte du monde qui l’entoure. Les journaux télévisés passent des images de bombes, de destructions et de guerre pour nous alerter que quelque chose de terrible va se passer. Mais tout cela est très loin du quotidien de l’héroïne qui n’y prête absolument pas attention.

Seuls les adultes semblent s’intéresser à ce qu’il se trame sans être pour autant inquiets. La mère des cousins est très peu présente, trop occupée à analyser la situation politique. Entre les coups de téléphone, les heures passées dans son bureau et les voyages vers la Suisse, elle semble tout suivre de très près et être directement impliquée dans le drame qui va se jouer. Néanmoins, aucunement alarmiste ou inquiète, elle fait elle aussi comme si tout allait bien. Elle quitte la petite famille pour un voyage d’affaire à Genève et les laisse livrés à eux même dans la maison.

Seconde partie: le chaos

A peine la mère partie, on sent que quelque chose ne tourne plus vraiment rond dans ce lieu paradisiaque. Coupés de tout, les enfants continuent à vivre comme si de rien n’était jusqu’au jour où pendant un pique nique, ils entendent un bruit sourd et après un grand soufflement, il se met brusquement à tomber du ciel de la poudre blanche, comme de la neige en plein été. Une bombe atomique vient de détruire Londres.

L’électricité est coupée, les enfants décident se de retrancher tous ensemble dans la grange en attendant le retour de la mère. Ils seront délogées par les mitraillettes des soldats. Arrêtés et brutalisés par l’armée, les 4 enfants sont séparés et envoyés les filles d’un coté, les garçons de l’autre.

How I live now 2013

Daisy et sa petite cousine Piper se retrouvent dans un camp de travailleuses à trier des légumes. Elles s’échappent pour tenter de retrouver les deux garçons. C’est alors que commence une longue fuite dans la forêt, où les deux filles doivent survivre à tout prix en fuyant les soldats et autres dangers qui les menacent.

Alors que la première partie du film était très douce et paisible, la seconde bascule dans l’horreur et le chaos. Daisy devient un animal traqué décidé à survivre coûte que coûte. C’est une boule au ventre qu’on la suit dans la forêt, la nuit, courir pour ne pas mourir.

traque-howilivenow

How I live now, un ovni cinématographique

On se saura jamais rien de cette guerre. Qui en sont les acteurs? Quels pays sont impliqués et pourquoi? Ça n’est pas cela qui compte dans l’histoire puisque le conflit est vécu non pas du point de vue de la bataille mais de ceux qui en subissent les conséquences. Même si l’histoire est tragique, elle est toujours traitée par le réalisateur avec une image très poétique et belle, comme si la guerre était vue par les yeux une jeune fille innocente. On passe de moments très durs, de massacres, d’horreurs à des moments très beaux, d’espoir et de lumière. Une façon de montrer comment on survit face à l’horreur et l’on apprend à revivre avec ces traumatismes. C’est un très beau film, qui m’a beaucoup touchée et que je vous conseille vivement.

How-I-Live-Now-affiche

Previous Post Next Post

2 Comments

  • Reply Agrippine 5 mai 2014 at 15:21

    bizarre, première fois que j’en entend parler.
    ca a l’air bien vu comme ca 😉

    • Reply Yulia Baba 5 mai 2014 at 15:34

      Il est sorti mi mars au cinéma mais il est passé assez inapercu car il n’est pas sorti dans beaucoup de salles. Et pourtant, ce film vaut le coup ! 🙂

    Leave a Reply

    Shares