Tous les articles

Littérature & théatre

Culture, Littérature & théatre

Pourquoi il faut lire « Le premier jour du reste de ma vie » cet été?

Pour l’été, je vous ai sélectionné un bon livre à lire sur la plage pour garder le smile toutes les vacances: Le premier jour du reste de ma vie…

Premier roman de la blogueuse Ginie du blog Femme sweet femme, c’est avec plaisir que j’ai découvert son livre et retrouvé son humour piquant. Un premier essai qui confirme son vrai talent d’auteur.

couverture

J’ai tout d’abord hésité à lire ce livre car le coté Chick list ne m’attire pas vraiment. J’ai trouvé la couverture façon Instagram un peu trop cliché. Trop de girly tue le girly.

Du coup, en lisant le pitch du roman,  j’ai eu peur de tomber sur un roman un peu facile et culcul : trois femmes que tout oppose qui se retrouvent sur un bateau pour une croisière.  Au fil de leurs aventures, leurs vies à toutes les trois vont être transformées par ce voyage au bout du monde…

Mais après avoir entendus quelques bons échos, je me suis lancée et j’ai acheté ce livre. Je n’ai pas été déçue. C’est un roman qui se lit vite (en un weekend), simple et bien écrit, efficace, loufoque et émouvant.

Voici donc pourquoi il faut lire « Le premier jour du reste de ma vie » cet été. Lire la suite

Culture, Littérature & théatre

Blanche Gardin, humour noir, sexe et alcool

Si vous aimez le Djamel comedy club et les Workingirls, vous connaissez surement déjà Blanche Gardin. Cette comédienne et humoriste française a le chic pour jouer les vieilles filles un peu paumées et ringardes.

Dans son premier spectacle « Il faut que je vous parle ! », elle surprend le public avec un humour trash et vraiment noir qui fait mouche. Avec son air détaché et son ton dépressif, elle nous raconte ses petites névroses et grandes angoisses. Et c’est drôle !

blanche1

Je vous invite donc à découvrir cette comédienne au vitriol. Âmes sensibles s’abstenir. Lire la suite

Culture, Littérature & théatre

L’arabe du futur – tome 2, de Riad Sattouf (BD)

Le soleil est revenu sur Paris. C’est le weekend et le moment idéal pour dévorer en terrasse le Tome 2 de l’Arabe du futur qui vient de sortir (enfin!). Souvenez vous, dans la première partie de cette BD autobiographique, Riad Sattouf, l’auteur et réalisateur des beaux gosses et de Jacky au royaume des filles, racontait son enfance dans la Lybie de Kadhafi. Son père syrien rêvait d’un monde arabe moderne, sa mère française, le suivait en Lybie. Et le petit Riad découvrait la vie.

riad

C’est avec toujours le même plaisir que j’ai dévoré l’Arabe du futur – Tome 2. Cette fois ci, c’est en Syrie que ça se passe et c’est toujours aussi drôle et attachant.

Lire la suite

Culture, Littérature & théatre

Charlotte, de David Foenkinos

David Foenkinos est un habitué des romans légers, des bluettes sympathiques qui se lisent rapidement et qui laissent le sourire au lèvres, à défaut de quelque chose de plus profond. Avec Charlotte, roman sur Charlotte Salomon, une jeune peintre juive disparue à Auschwitz pendant la Shoah, il change de registre. On est loin cette fois-ci des délicates histoires d’amour traitées dans ses précédents livres. Manifestement, cela lui réussi puisqu’il a obtenu pour ce livre le Renaudot et le Goncourt des Lycéens.

charlottesalomonFoenkinos est obsédé depuis longtemps par cette artiste, si bien qu’il souhaitait écrire son histoire sans jamais réussir à trouver les mots pour décrire cette tragédie. Dans le roman, parfois le « je » revient à la surface, et il nous raconte la genèse de ce livre, les lieux qu’il a visité et personnes qu’il a rencontré pour écrire son histoire. C’est un « je » admiratif, fasciné par une artiste de génie. Lire la suite

Culture, Littérature & théatre

Pétronille – Champagne pour le dernier Nothomb ?

Pas de rentrée littéraire sans un nouveau roman d’Amélie Nothomb. On est habitué maintenant depuis des années qu’on la suit. Amélie, c’est comme une cousine rigolote qu’on reçoit tous les ans pour quelques jours en septembre. Aussitôt arrivée, on passe un bon moment, léger et bref, avant de la voir repartir jusqu’à l’année prochaine.

nothombchampagne

Pour 2014, c’est avec Petronille que Nothomb vient nous rendre visite. On sait que l’auteur affectionne les prénoms étranges puisqu’on avait déjà rencontré à travers ses livres des Plectrude, Astrolabe ou autre Epithaphe. Cette année ne déroge donc pas à la règle. Dans ce roman, Nothomb nous raconte l’histoire d’une amoureuse du champagne qui refuse de le boire seule et de sa rencontre avec Pétronille, sa compagne de beuverie.

Alors, il est comment le nouveau Nothomb? Lire la suite

Culture, Littérature & théatre

L’Arabe du futur, de Riad Sattouf (BD)

Riad Sattouf est un auteur de BD et metteur en scène qui me fait régulièrement mourir de rire. J’ai adoré ses films, les beaux gosses et Jacky au royaume des filles, et ses livres comme La vie secrètes des jeunes, chronique furieuse et drôle des adolescents tendance Clearasil. Il revient aujourd’hui avec une BD autobiographique très attendue: L’arabe du futur.

arabe-du-futur-de-riad-sattCette autobiographie dessinée raconte son enfance dans la Libye de Kadhafi puis en Syrie. Drole et vraiment réussie, c’est ma BD préférée de Sattouf et selon moi la lecture incontournable de l’été! Lire la suite

Culture, Littérature & théatre

A boire et à manger, une BD qui donne faim

Au hasard des rayonnages de ma médiathèque chérie, je suis tombée sur la BD A boire et à manger. Gourmande comme je suis, le titre m’a parlé, forcément. C’est une BD, ça parle de manger, ça ne peut être que très intéressant, j’en suis sure. Je rentre donc chez moi avec le livre de Guillaume Long qui j’ai dévoré à peine arrivée à la maison.

aboireetamanger1

Tirées de son blog gastronomique hébergé sur le site du journal le Monde, ces chroniques culinaires sont drôles et bien écrites. Pour Guillaume Long, la cuisine est un art de vivre ludique et les réponses à ces questions s’écrivent en bande dessinée. A boire et à manger est une BD qui donne faim et qui donne envie d’aller se mijoter aussitôt de bon petits plats. Lire la suite

Cinéma, Culture, Littérature & théatre

Aya de Yopougon, un dessin animé savoureux aux couleurs de l’Afrique

Les fans de bande dessinée connaissent déjà Aya de Yopougon, une jolie héroïne africaine qui vit à Abidjan, à la fin des années 70. Les auteurs de la BD, Marguerite Abouet (qui s’inspire de ses souvenirs personnels) et Clément Oubrerie lui ont déjà consacré une série de 7 tomes, drôles et colorés. L’adaptation en dessin animé produite par Joann Sfar est fidèle à cet esprit et à cet humour.

aya de yopougon

Avec la voix de l’actrice Aïssa Maïga dans le rôle titre, le film Aya de Yopougon est une chronique tendre mais pas idéalisée de la vie d’une jeune femme africaine. Les péripéties, attendrissantes et faussement légères, témoignent de la vie des femmes dans la Cote d’ivoire des années 70. Lire la suite

Culture, Littérature & théatre

Mauvais genre (BD)

Tirée d’une histoire vraie, Mauvais Genre est l’étonnante histoire de Louise et de son mari travesti qui se sont aimés et déchirés dans le Paris des Années folles. Cette BD de Chloé Cruchaudet est la biographie de Paul, un soldat des tranchées qui, traumatisé, déserte les combats de la Première guerre mondiale et se travesti en femme pour pouvoir sortir sans etre reconnu.

mauvais_genreA la fois grave mais souvent drôle, l’histoire de Paul et Louise est passionnante, étrange et magnétique. Oscillant entre la désinvolture des années folles et la noirceur de la guerre, cette biographie insolite a été plusieurs fois primée. C’est une BD sombre et sensuelle, que je vous recommande pour un très bon moment de lecture. Lire la suite

Culture, Littérature & théatre

La petite communiste qui ne souriait jamais

Nadia Comaneci est la première gymnaste à avoir obtenu la note de 10 aux JO. C’est arrivé en 1976 à Montréal grâce à son enchaînement parfait aux barres asymétriques, où elle obtient le score maximal. Du jamais vu. Les panneaux des notes n’étaient même pas prévu pour afficher cette note parfaite.  Les scores des juges sont par conséquent notés 1.00 au lieu de 10.0 sur les tableaux des scores. Au cours de ces Jeux olympiques, elle obtient à sept reprises la note maximale.

nadia comaneci

Depuis, la petite roumaine devenue pendant cet été de 1976 l’elfe de Montréal est entrée dans la légende du sport. Dans son roman La petite communiste qui ne souriait jamais, Lola Lafont nous raconte l’histoire de cette jeune fille de 14 ans devenue un symbole. Lire la suite