Bla bla, Food, Tendances

Douceurs d’hiver

Cette fois ci, ça y est, l’hiver est là. Il est arrivé d’un coup, comme ça, sans prévenir. On passe donc en mode hibernation: UGG fourrées, pull tout doux, chocolat chaud et film de Noël à base de Hobbits sous la couette.

hiver

Je me suis remise activement au tricot depuis l’année dernière et les créations du collectif américain Brooklyn tweed me font régulièrement de l’œil.

Sur mes aiguilles

Cette fois ci, je me suis lancée dans la réalisation du gilet Walpole, un chouette gilet oversized. Pas très compliqué, il faut juste d’armer de patience pour tricoter tout ce jersey. J’ai choisi un fil en baby alpaga danois (Exclusive Alpaca pour les connaisseuses) pour remplacer la laine Loft de Brooklyn Tweed, que je trouve trop rêche et pas très agréable à porter (ça gratte) même si le rendu est sympa.

Le gilet walpole de Brooklyn tweed

Le gilet walpole de Brooklyn tweed

Je suis assez contente du résultat même si après lavage et blocage, la maille s’est un peu détendue et du coup, les manches sont un peu longues. Mais quel plaisir de se lover dans ce gilet doudou tout doux.

gilet

Ma version finie du gilet walpole. Il faut que je me laisse pousser les bras.

 

Les Mannele de la Saint Nicolas

Coté pâtisserie, Saint Nicolas oblige, c’est la recette des Mannele que j’ai testé le week end dernier. La recette de ces petits bonhommes briochés traditionnels des fêtes de Noël en Alsace a été proposé par Manue et Paprika dans le défi boulange de décembre.

mannele

Ceci est un mannele made in yulbaba, c’est moche, mais ça se mange

Voici la recette pour 10 petits bonhommes:
250 g de farine
45 g de sucre
5 g de sel
15 g de levure de boulangerie
75 g de beurre à température ambiante
1 œuf
10 cl de lait

Raisins secs ou gouttes de chocolat pour les yeux

Mettre la farine dans le bol de votre robot muni du pétrin, ajouter le sel et le sucre et mélanger.
Ajouter le lait légèrement tiédi et l’œuf, émietter la levure sur le tout et pétrir. Lorsque la pâte est homogène, ajouter le beurre en dès puis continuer de pétrir jusqu’à ce que la pâte se détache du bol. Cela peut prendre de 15 à 20 minutes. La pâte reste légèrement collante.

Couvrir d’un linge et laisser doubler de volume dans un endroit tempéré.

 

1. Déposer le pâton sur le plan de travail fariné.
2. Le détailler en 10 boules d’à peu près 50 g chacune, les laisser reposer 10 minutes.
3. Allonger les boules avec la paume de la main.
4. Vous obtenez 10 boudins.
5. A l’aide d’un ciseau couper les boudins au 2/3.
6. Former les jambes.
7. Couper les bras de chaque côté.
8. Déposer sur du papier sulfurisé, poser les raisins ou pépites de choco pour les yeux et laisser lever les Mannelés 1 petite heure.

Préchauffer le four à 160°C.
Badigeonner les Mannelés à l’oeuf à l’aide d’un pinceau pour qu’ils dorent bien à la cuisson.

Pour la cuisson, comptez 15 à 20 minutes selon votre four.

Mes mannele ne ressemblent pas vraiment à des bonhommes, plutot à des aliens

J’ai remplacé le concept du mannele par celui de l’étoile de mer.

Au niveau de la présentation, on a vu mieux. J’ai encore du boulot pour façonner des petits bonhommes. Mes mannele ressemblent plus à des aliens ou à des étoiles de mer. Mais bon, niveau gout, c’était bon!

patrick

Nous on adore les Mannele Patrick pour le gouter!

A déguster tout chaud pour les gouters d’hiver, avec un bon chocolat chaud. Personnellement, je suis passée à l’étape supérieure du chocolat chaud de la mort puisque je le fais maintenant à base de chocolat Jivara de chez Valrhona (merci les ventes privées valrhona de chez Vente-privee.com). Une tuerie. 🙂

Bon dimanche!

Previous Post Next Post

No Comments

Leave a Reply

Shares