Beauté, sport et bien-être, Tendances

Belle et chic malgré la crise: les astuces pour rester au top même quand on est fauchée

Belle et chic malgré la criseArticle écrit pour le site Combattre la crise

Les temps sont durs, la crise est là, le temps du gaspillage à tout va est bel est bien fini. Aujourd’hui, on veut être belle mais de façon réfléchie et rationnelle. On veut se faire plaisir et rester au top mais sans se ruiner. Aujourd’hui, on veut de bons produits mais s’ils valent le coup car on ne peut plus dépenser sans compter. Alors comment rester belle et chic malgré la crise?

L’achat est passé de compulsif à plus réfléchi. L’objectif n’est pas d’acheter moins cher mais d’acheter mieux, pour que cela dure plus longtemps ou que le produit soit plus efficace. Pour résumer, il faut apprendre à devenir économe sans faire une croix sur sa féminité.

Halte au gachis et à la surconsommation, le nouveau modèle de la femme tendance 2012 :  l’anti gaspi-chic!

 

Je lave mes cheveux avec un shampoing solide

Très à la mode en ce moment grâce à la marque de cosméto bio Lush qui l’a mis sur le devant de la scène, le shampoing solide est aussi très économique. Un petit galet de 50g correspond à 3 grandes bouteilles de produit liquide. Et au niveau lavage, rien à redire, les cheveux sont aussi beau et propres qu’avec un shampoing classique.

On trouve donc les galets chez Lush, le champion du shampoing solide mais aussi dans la plupart des magasins bio.

 

Belle et chic malgré la crise

Shampoing Godiva de chez Lush

Je shoppe des pièces de créateurs dans les vides dressings, braderies et friperies

Entre les sites de vide-dressing (6soeurs, vestiairecollective…), ebay et les magasins de friperie chic qui ouvrent de plus en plus un peu partout, plus aucune excuse pour acheter de belles pièces au prix fort. Acheter ses vêtements neufs en boutique, c’est dépassé maintenant.

Preuve que la friperie est devenue un vrai phénomène mode, l’association Emmaüs vient d’ouvrir un bric à brac dans le très hype centre culturel Centquatre. Jamais faire son shopping à Emmaüs n’aura été aussi d’actualité. On trouve de belles pièces vintage, tout en étant solidaire. Très dans l’air du temps!

Belle et chic malgré la crise

Emmaus au 104

Je laisse tomber les mèches et le balayage pour l’ombré hair

Les mèches, les balayages, les colorations, c’est sympa mais ça demande de l’entretien. Et revenir tous les deux mois chez son coiffeur pour se faire les racines devient vite un sacré investissement. La solution, choisir l’Ombré hair, c’est-à-dire qu’il doit y avoir une différence de deux tiers de ton entre les racines, qu’on laisse naturelles, et les pointes. Plus de problème de racines! Je fais des économies de coiffeur tout en étant à la pointe de la tendance.

 

Belle et chic malgré la crise

Daphné Burki, la reine du Ombré hair

 

Je privilégie quelques incontournables plutôt que beaucoup d’inutiles

Dans les cosmétiques, plutôt que de collectionner les produits cheap aux couleurs à la mode, je me choisis quelques produits incontournables de grandes maisons. Un beau rouge chanel ou Lancôme vous fera des années et sera assurément indémodable.

Ce conseil vaut aussi pour tous les petits tops H&M que l’on achète à la pelle car ils ne sont pas chers et qu’on oubliera aussitôt au fond du placard.

 Belle et chic malgré la crise

 

J’achète groupé

Même s’il faut parfois attendre des mois pour obtenir un rendez-vous, les sites d’achat groupé sont tout de même parfois de sacrés bon plan. Il faut guetter les offres qui valent le coup sur Groupon ou Livingsocial.

Pour des prestations très chères comme l’épilation définitive au laser, les offres groupées valent vraiment le coup. Par exemple, 5 séances d’épilation laser à 99€ au lieu de 600€, c’est une belle économie.

 

Je troque mon eau de toilette pour un lait parfumé

Le lait parfumé est une bonne alternative à l’eau de toilette. Les grands parfumeurs déclinent toujours leurs créations en lait parfumé pour le corps. Moins cher, il parfume tout autant que l’eau de toilette et tiens aussi bien sur la peau. La seule différence, c’est qu’il est moins cher.

Seconde solution, privilégier l’eau de parfum plutôt que l’eau de toilette. Oui c’est bien plus cher et le flacon plus petit mais le parfum est tellement concentré qu’une goutte derrière chaque oreille suffit.

 Belle et chic malgré la crise

Je do It Myself en apprenant à tricoter (ça marche aussi pour la couture, le macramé…)

On n’est jamais mieux servi que par soi-même. Nos grands-mères l’avaient compris avant nous avant de rentrer de cette société de consommation à outrance. Alors, pourquoi ne pas se mettre au tricot ou à la couture pour faire ses propres créations? L’avantage est, en plus du coté créatif de la chose, que vous porterez un joli snood en alpaga ou en cachemire plutôt qu’un horrible équivalent en acrylique et viscose qui gratte. Pour quasiment le même prix (bon, pas le même temps, mais on ne peut pas tout avoir).

Par exemple, vous pouvez vous lancer dans le tricotage d’un joli trendy châle en alpaga pour moins de 10€ et quelques heures de travail. Pour ma part, après l’avoir fabriqué de mes petites mains, le résultat est tout à fait honorable (malgré quelques trous qui donnent un coté post apocalyptique qui peut être très avant-gardiste.)

 

Belle et chic malgré la crise

Trendy chale Framboise de Laura sur http://thetrendychalegallery.blogspot.fr/

 

Je reste belle et chic malgré la crise

Vous l’avez compris, il existe plein de petits trucs et astuces pour continuer à se faire plaisir en cosmétique et en mode malgré la crise. L’objectif n’est pas d’arrêter de consommer mais juste de consommer mieux.

 

 

Belle et chic malgré la crise

 

 

Previous Post Next Post

4 Comments

  • Reply Sylvie, Enfin moi 26 octobre 2012 at 09:21

    Que de sages idées, j’aime beaucoup cet article.. Bien utile en tant de crise
    Gros bisous

    • Reply Yulia Baba 1 décembre 2012 at 16:15

      Merci Sylvie 🙂

  • Reply Marcelle 26 octobre 2012 at 09:39

    Merci pour les idées : je me sens plutôt concernée en ce moment. D’ailleurs, je suis devenue la pro du troc de fringues, du dénichage sur braderie…

    • Reply Yulia Baba 1 décembre 2012 at 16:16

      Je crois qu’on est vraiment toute concernées, faut savoir s’adapter aux temps difficiles et continuer à se faire plaisir 🙂

    Leave a Reply

    Shares