Voyages

Amsterdam, un weekend en pays batave

amsterdam_houses3
Grâce à une petite escapade de deux jours le mois dernier, j’ai pu revisiter la capitale des Pays Bas et enfin découvrir par moi même si vraiment, à Amsterdam, ça sentait la morue jusque dans le cœur des frites (question qui me taraude depuis bien longtemps).

Amsterdam ou le charme des balades le long des canaux

Le centre ville d’Amsterdam, quand on regarde sur un plan, ressemble à un oignon, avec des couches successives séparées par des canaux. Au cœur, près du port, on trouve le centre ville (centrum). Puis ce quartier central est entouré d’une succession de quartiers chics et de canaux en demi-cercles concentriques, classés au patrimoine de l’Unesco.

 

amsterdam-map

Longer les canaux est certainement la balade à Amsterdam la plus charmante qui soit. C’est pour cela que l’on vient dans cette ville, pour flâner le long de ces belles maisons un peu penchées qui ressemblent à des maisons en pain d’épices de conte de fée. Le soir, quand les canaux sont illuminés, l’atmosphère est magique.

A l’ouest du centre ville se situe le quartier de Jordaan. Ce quartier un peu branché et arty (beaucoup de galeries d’art et de friperies branchées) n’est pas en reste pour la beauté de ses canaux. Comme il y a moins de touristes que dans le centrum, c’est certainement le quartier le plus sympa et agréable pour se promener le long des canaux.

S’il fait beau, n’hésitez pas à louer un petit bateau pour vous balader sur les canaux. C’est vraiment sympa!
amsterdam_canal

Des vélos, des vélos et encore des vélos

Ça n’est pas une légende, à Amsterdam, tout le monde se déplace en vélo. Il est d’ailleurs possible d’en louer un peu partout. Néanmoins, faites attention en tant que piéton. Les vélos arrivent très vite et on ne les entend pas forcement. Quand on n’a pas l’habitude d’avoir des vélos dans tous les sens, on ne fait pas forcement attention en traversant ou sur les trottoirs où se situent les bandes cyclables. Nous avons assistés à plusieurs carambolages vélo vs touriste distrait. D’autant que dans le centre ville, les touristes étant tellement nombreux, les cyclistes locaux sont parfois plutôt agacés de ne pas pouvoir avancer et n’ont pas forcement toujours beaucoup de patience (ce que l’on peut comprendre aisément).  Vous voilà prévenus!

amsterdam_velo

Amsterdam by night, le quartier rouge

Un des hauts lieux touristique à Amsterdam est le quartier rouge. Situé près du port, c’est le quartier chaud de la ville. C’est là que l’on peut voir ce qui est une vraie attraction à touriste à Amsterdam, les prostituées qui attendent leurs clients en vitrine. C’est aussi le quartier où l’on trouve le plus de coffee shops. Donc prostitués, cannabis, sex shop et tourisme de masse, à vous de voir si ça vous tente. Personnellement, je suis allée voir comme tout le monde mais j’en suis partie très vite car le quartier est blindé de jeunes touristes venus se défoncer et boire jusqu’à plus soif. Bref, rien de très palpitant.

amsterdam_redlight

Le coup de cœur, le musée Van Gogh

Qu’on soit fan ou pas du peintre hollandais Van Gogh, la visite du musée qui lui est dédié est incontournable quand on vient à Amsterdam.

amsterdam

La déception, la maison d’Anne Frank

La visite de la maison d’Anne Frank a été une grande déception pour moi. Passionnée d’histoire, j’avais très envie de me rendre sur ce lieu et c’est peut être d’ailleurs une des raisons qui m’ont donné envie de partir à Amsterdam. Tout d’abord attention, l’achat des billets plusieurs semaines à l’avance sur le site internet de la maison d’Anne Frank est OBLIGATOIRE. En effet, ces billets permettent de rentrer directement pour visiter à la date et heure que vous avez choisi car il faut savoir que vous ne serez pas tout seul. Sans ces billets coupe file, c’est 2 ou 3 heures de queue assurée dehors (et sous la pluie si vous êtes malchanceux).

Le musée Anne Frank est en fait la maison où Anne et sa famille ont été caché pendant la guerre, avant d’être dénoncés et déportés. Il est bien sûr très intéressant de voir ce lieu chargé d’histoire mais j’ai été très déçue de trouver cette maison vide. Je m’attendais à une reconstitution des pièces avec les meubles et les objets d’époque, pour essayer d’imaginer la vie de cette famille, enfermée. Mais le père d’Anne, qui est le seul à être revenu de déportation a souhaité garder cette maison vide, pour symboliser le vide que la disparition de sa famille a laissé.

Je comprends l’idée mais du coup, visiter une maison vide en piétinant à la queue leu leu, dans un flot de touristes ininterrompu, n’aide pas beaucoup à se projeter et à se rendre compte de ce que cette famille avait pu endurer. Personnellement, je suis passée à côté.

amsterdam

Et ça sent la morue, jusque dans le cœur des frites?

Cette phrase de Jacques Brel m’a toujours fascinée. Arrivée à Amsterdam, je me suis donc précipitée dans l’une des nombreuses friteries pour faire mon enquête. Déjà, un peu comme à Bruxelles, on trouve sans problèmes des petites baraques à frites dans toute la ville et de ce que j’ai pu goûter, les frites sont vraiment excellentes. Dans n’importe quel bouiboui, elles sont souvent savoureuses. Bien sûr, n’en déplaise au grand Jacques, pas de saveur morue quand on croque, mais c’est tant mieux!

Mais à Amsterdam, il n’y a pas que les frites. Intéressons nous à l’aspect culinaire. Que mange-t-on à Amsterdam?

On trouve à Amsterdam beaucoup de cuisine de rue et l’on peut par exemple goûter dans la rue des harengs crus ou fumés, servis avec des oignons. Sinon, l’une des spécialités est une sorte de croquettes à la viande: les bitterballen. Typique à Amsterdam, on en trouve partout!

amsterdam_bitterballen

Soyons honnête, la cuisine hollandaise ne m’a pas tellement éblouie. Pas de révélation, pas de surprise, elle est simple et pas vraiment très intéressante, surtout quand on ne raffole pas du poisson. Mais pour ceux qui aiment les saveurs plus asiatiques, il faut savoir que la cuisine indonésienne tient une place importante dans la gastronomie locale, l’Indonésie étant une ancienne colonie hollandaise. On peut goûter dans les nombreux restaurants indonésiens un plat à base de riz et de viande, la rijsttafel, devenue une spécialité locale.

Pour les déjeuners sur le pouce, si vous en avez marre des frites, une amie habitant à Amsterdam m’a conseillé un bon endroit pour découvrir la street food locale (et pas que): Foodhallen. Il s’agit d’un ancien hangar transformé en halle où une multitude de stands proposent tout type de streetfood, hollandaise ou autre: boulettes, fish and chips, tapas, sandwichs, burgers… Chacun prend ce qui lui plait et tout le monde se retrouve sur les grandes tables centrales. C’est très sympa et très convivial.

amsterdam

Foodhallen : Bellamyplein 51, Amsterdam, 1053 RT Amsterdam, Pays-Bas

Amsterdam : infos pratiques

Amsterdam est une ville très facile d’accès grâce au Thalys qui vous y mène depuis la gare du Nord en 3  heures environ. En prenant ses billets à l’avance, il est possible de faire l’Aller retour pour environ 70€, ce qui est vraiment peanuts pour voyager en Europe, faut bien le dire. Bien sûr, il est aussi possible de prendre l’avion ou le bus puisque la ville est aussi très bien desservie par ces moyens de transport.

Concernant l’hébergement, vous avez l’embarras du choix toute l’année. La plupart des chaines d’hôtel comme par exemple Campanile proposent des hôtels à Amsterdam. On peut aussi choisir la solution de la location chez l’habitant. En tout cas, en vous y prenant un peu à l’avance, vous n’aurez aucune difficulté pour trouver un logement.

Le plus important est de bien choisir son emplacement. Si vous avez peu de temps, privilégiez le quartier du centre, qui vous permettra de tout faire à pied ou les quartiers de Jordaan (et ses très beaux canaux) et le quartier des musées (autour de Vondelpark), très joli et très vert.

Au niveau des déplacements, le centre touristique et les quartiers alentours sont tout à fait accessibles à pied. Il n’est pas nécessaire de prendre les transports sauf si vous êtes hébergés hors du centre et vous pourrez alors utiliser le tramway qui dessert bien toute la capitale. Une autre solution pour les déplacements, le vélo bien sur!

Bonne visite!

 

Previous Post Next Post

8 Comments

  • Reply J'ai écrit 10 janvier 2016 at 15:56

    Tes photos sont sublimes, le temps gris qui semblait y avoir met vraiment la ville en valeur. Amsterdam est dans mon top de villes à découvrir cette année et je ne manquerai pas de revenir par ici prendre les conseils et bonnes adresses 🙂

  • Reply Gautier 11 janvier 2016 at 13:53

    C’ est amusant…j’ avais l’ impression en vous lisant d’ avoir raconté l’ histoire. Exactement ce que j’ ai vécu , il y a pourtant 25 ans. Le nouveau Musée Van-Gogh ouvrait. Et j’ avais été impressionnée au rikjmuseum par la Ronde de nuit, que je n’ avais vue qu’ en petit. Et au diable les vélos!!!!!!

    • Reply Yulia Baba 11 janvier 2016 at 13:59

      Oui c’est vrai que le Rikjmuseum vaut le détour aussi! 🙂

  • Reply Janneke 16 janvier 2016 at 10:28

    Rijksmuseum…parole d’une néerlandaise 😉 ! Très beau en effet, surtout depuis sa ré-ouverture en 2013/2014, paraît-il. Tout se qu’on trouve à Amsterdam, on trouve un peu partout dans le pays, pour commencer les vélos, le poisson et les « bitterballen ». Allez-y !

  • Reply Adwin Verschoor 16 janvier 2016 at 11:20

    Bonne description de ma ville, je suis tout d’accord.
    Pour visiter le quartier rouge c’est mieux de aller pendant le jour. N’oublier pas de visiter le musée ‘Ons’ Lieve Heer op Solder’, une église cachée. Oudezijds Voorburgwal 38.
    Bitterballen sont un snack pour l’apéro.
    Il y a des ballades en vélo en Français: Korte Prinsengracht 12 (près du Haarlemmerdijk)
    Bienvenu à Amsterdam

    • Reply Yulia Baba 16 janvier 2016 at 11:34

      Je ne connaissais pas le musée ‘Ons’ Lieve Heer op Solder’, c’est bon à savoir pour une prochaine visite! merci 🙂

  • Reply Julie Lou 26 janvier 2016 at 22:35

    Ton article est si bien construit, bravo ! Amsterdam est une ville que j’aime beaucoup (même si moi aussi ça date d’un séjour avec l’école – mais plus tard que toi…) et tes photographies sont superbes alors juste, merci pour cette lecture et ce dépaysement.

  • Reply Aurélie 8 février 2016 at 14:47

    Très joli article et très jolies photos. Je n’aurai pas cru pour la Maison d’Anne Franck. C’est bien dommage que ce soit vide puisque comme tu l’as dit, ce qui est intéressant, c’est de voir les objet de l’époque. Cela fait tellement plus ressentir les choses que le vide… J’attends d’avoir l’occasion d’aller à Amsterdam pour voir tout ça 🙂

  • Leave a Reply

    Shares