Food

Cours de boulangerie à l’atelier des sens ou comment j’ai appris à faire mon pain moi-même

Ces derniers temps, une chose me trottait dans la tête, apprendre à faire mon pain moi-même. J’ai déjà fait régulièrement des essais chez moi, plus ou moins concluants mais jamais parfaits. Peut-être est ce à force de regarder l’émission du meilleur pâtissier et d’entendre parler Cyril Lignac de petits pain(g)s dorés et moelleux que cette envie est devenue obsession. pain J’ai donc décidé de passer la seconde et de participer à un atelier culinaire à l’atelier des sens. J’y ai trouvé le cours parfait: faire son pain maison sans machine. 3 heures intensives avec un vrai pâtissier-boulanger, c’est ce qu’il me fallait! C’est la première fois que je testais les cours de l’atelier des sens, qui propose des activités de cuisine traditionnelle, cuisine du monde et pâtisserie. Tout leur programme fait vraiment envie. Entre les cours de cuisine indienne, les ateliers pour apprendre à faire des choux à la crème, les viennoiseries etc, j’aurai envie de tout faire (ha si j’étais riche, digidi gidigi digiho). Je ne perd pas pour autant mon objectif de vue : le pain.

Je choisi donc le cours du chef pâtissier Christian Lejour qui me promet, en 3 heures d’apprendre à préparer une pâte fermentée, d’élaborer 3 sortes de pain (blanc, complet et de mie) et d’apprendre à façonner tous les types de pains (baguettes, petits pains etc). Rien de ça.

Me voilà arrivée dans leur atelier d’Haussmann. Le cours se passe dans l’arrière boutique d’un petit magasin d’accessoires de cuisine où on l’on a envie de tout acheter tellement c’est sympa et mignon. Comme je suis faible, j’y ai d’ailleurs acheté une très jolie mug en fer blanc avec une jolie chouette dont je suis très fière.

Atelier-des-Sens

L’atelier d’Haussmann

Le chef nous attend pour commencer le cours. Nous serons 13 à table. C’est bon signe, c’est sûr. Chacun devant un bol rempli de farine, on commence tout de suite. 3 heures, c’est court quand on veut faire du pain et le programme est chargé. Au boulot!

Christian Lejour, chef pâtissier à la retraite, fort sympathique et pédagogue, nous explique les gestes et techniques et nous mettons en pratique aussitôt. Faire le levain, pétrir la pâte, la laisser poser… Ça a l’air fastoche quand il le fait, beaucoup moins quand c’est à notre tour de pétrir. Il faut avoir un sacré coup de main et des bons muscles. Je ne regrette pas d’avoir séché le Pilates pour venir, j’aurai quand même fait du sport aujourd’hui.

noisette.jpg

Pendant que la pâte repose, on attaque une nouvelle recette qui demande moins de temps : la Focaccia aux olives. Cette sorte de fougasse italienne est très rapide à faire et à cuire. Nous allons pouvoir la préparer et la manger sur place pendant que nos pains cuisent. Je n’en avais jamais mangé avant et franchement, c’est une tuerie! Moelleux, parfumé à l’huile d’olive… délicieux!

atelier des sens

La Focaccia aux olives, aussitôt sortie du four, aussitôt engloutie

Pendant ce temps, notre pâte a levé. On attaque le façonnage: baguette, épi, petit pain, marguerite… Le chef n’arrête pas, il a pleins d’idées de recettes à partir des 3 types de pâtes que nous avons réalisé (pain blanc, pain de mie, pain complet) : petit pain viennois nature ou au chocolat, pain complet à la carotte, pain à l’oignon (terrible!), petit pain aux noix de pécan et noisettes… Chacun s’affaire à un type de pain, on échange les rôles, on suit à la lettre les indications du chef et on ne voit pas le temps passer.

marguerite_pavot.jpg

Pain marguerite, au pavot et sésame

atelier des sens

Le façonnage des baguettes

ateliers des sens

L’enfournage des pains viennois

Une fois tous les petits pains cuits, on passe à la dégustation. Le chef nous fait goûter et partage les pains pour que chacun reparte avec son petit sac remplis de pain tout chaud, prêt à aller craner auprès de ses amis et de sa famille genre trop fastoche de faire son pain à la main.

marguerite.jpg

pain_viennois.jpg

Pains complet aux noix et pains viennois

 

J’ai vraiment adoré ce moment passé à l’atelier des sens. J’ai trouvé cet atelier très professionnel mais en même temps, l’atmosphère était très sympathique et conviviale. Le chef est un vrai passionné qui transmet avec plaisir son savoir et partage sa passion. J’ai beaucoup appris, au niveau technique et astuces. Maintenant, y’a plus qu’à !

 

 

Previous Post Next Post

No Comments

Leave a Reply

Shares